Tout savoir sur le balayage californien

Grâce à son rendu à la fois graphique et naturel, le balayage californien est devenu un incontournable des colorations. À l’approche de l’été, il est de plus en plus demandé et son succès ne se dément pas. Dans cet article, nous répondons à toutes vos questions sur ce type de coloration.

Qu’est ce qu’un balayage de type californien ?

Est-il adapté à votre type de cheveux ?

Comment l’entretenir pour le faire durer ?

Combien coûte un balayage californien ?

Qu’est ce qu’un balayage de type californien ?

Ce type de balayage porte bien son nom. En effet, ce type de dégradé est unique en son genre grâce à son côté lumineux et solaire. En éclaircissant de façon naturelle votre chevelure, ce balayage donne l’impression que vos cheveux ont pris le soleil, et que vous rentrez tout juste de vacances !

Une technique unique pour un rendu naturel

Le concept de ce type de balayage est simple : il s’agit d’une coloration fondue qui éclaircit les cheveux, d’une façon similaire à l’action du soleil d’été. Le balayage allège et illumine la chevelure dont la couleur naturelle est plus sombre que celle du balayage.

Afin de restituer un aspect naturel, celui-ci est réalisé non pas à partir des racines, mais quelques centimètres au-dessous de celles-ci. La coloration balayera donc davantage les longueurs et les pointes des cheveux, comme si le soleil avait coloré la chevelure sans pénétrer jusqu’au cuir chevelu. Les racines sont donc laissées plus foncées et la coloration est accentuée sur les pointes, tandis que le dégradé file de façon subtile sur les longueurs.

On éclaircit les cheveux en choisissant une teinte situé un ton en-dessous de leur couleur d’origine, afin de ne pas trop marquer la différence et ainsi donner une impression de décoloration naturelle. Le balayage est subtil et non uniforme, toujours dans l’optique de ne pas créer une couleur artificielle, mais au contraire une forme d’éclaircissement léger et fluide. L’idée est donc non pas de voir la démarcation de la couleur, mais de créer un faux « coup de soleil » en faisant en sorte que les tons se mêlent naturellement, dans un effet « fondu ».

En quoi est-ce un balayage différent des autres ?

Cette  technique de balayage est bien spécifique et se différencie nettement des autres balayage comme le  tie and dye. Contrairement au tie and dye classique, dont la démarcation est souvent plus nette et visible, le californien est plus nuancé et flou, et vous donnera l’impression d’avoir passé l’été sur une plage de Californie…

Pour une autre raison, il est également différent de l’ombré hair. En effet, la différence entre le californien et l’ombré hair tient à leur orientation. Tandis que le californien se fait à la verticale, l’ombré est davantage une coloration à l’horizontale.

Différentes approches pour un résultat flamboyant

Il y a diverses techniques pour réaliser un balayage de type californien.

La première consiste à conserver la couleur naturelle du cheveu, qu’on prend donc pour base afin de choisir le ton du balayage. Celui-ci se fait généralement un ton en-dessous.

Cependant, si la couleur naturelle ne vous convient pas, on peut la retravailler en optant pour un ton sur ton, et ainsi renouveler complètement la chevelure. Il conviendra alors de réduire le pourcentage d’oxydation. Afin de rendre les cheveux encore plus brillant, on peut ajouter au mélange des pigments chauds. Cette méthode est notamment utile pour rafraichir des cheveux abimées ou aux racines blanches.

A partir du moment où on a déterminé les deux couleurs (celle de base et celle, plus clair, à balayer), on applique un mélange de poudre décolorante et de crème oxygénée sur chaque mèche. On réalise le balayage à l’aide d’un peigne et d’un pinceau, qu’on étire entre les doigts en appliquant le produit du bas vers le haut de la mèche, de façon intuitive et non régulière, afin de créer un aspect non homogène et naturel. C’est là le secret du rendu unique du balayage de type californien. On se concentre particulièrement sur les pointes, puisque c’est là que la coloration sera la plus claire. Après un temps de pause d’environ 20 minutes, on procède au rinçage.

Êtes-vous faite pour le balayage de type californien ?

De par son aspect lumineux et la nécessité de le réaliser sur une certaine longueur de cheveux, convient davantage certaines natures ou couleurs de cheveux.

Le balayage californien, pour quelle couleur de cheveux ?

Ce type de balayage, fait pour éclaircir les chevelures, est parfait pour les cheveux châtains clairs à bruns. Pour un balayage de type californien sur une personne brune, on évitera les teintes trop claires, afin de conserver le côté naturel de la décoloration. Un balayage aux tons dorés, miel ou légèrement ambrés permet d’illuminer la chevelure de façon élégante.

Contrairement à certaines idées reçues, le balayage californien est une sublime technique pour mettre en valeur les cheveux blonds, notamment pour travailler leur profondeur. Que votre chevelure soit d’un blond doré ou moins clair, le balayage permet de la nuancer de façon naturelle en offrant une palette variée de blonds, du plus foncé au plus clair. A ce titre, le blond polaire est une version moins naturelle mais tout aussi subtile de mettre en valeur l’éclat de vos cheveux.

Les cheveux longs, une obligation ?

Puisqu’il consiste à créer un dégradé de couleurs subtil et naturel en fondant les différents tons, il apparait évident que le balayage nécessite une certaine longueur de cheveux. La nature du cheveux importe cependant peu. Fins ou épais, lisses ou bouclés, il suffit que le balayage soit appliqué de façon correcte pour parcourir l’ensemble de la chevelure et lui donner son air flamboyant.

Cependant, même si certains trouveront qu’un balayage sur cheveux courts donnera l’impression d’une couleur mal faite ou ancienne, il pourra donner du relief et des reflets à des cheveux mi-longs un peu ternes.

Ainsi, le balayage californien convient donc à tous les types de cheveux, à condition d’être adapté à leur nature et à leur couleur. Fins, crépus, courts en carré ou longs et bouclés, vos cheveux seront forcément sublimés et mis en valeur par ce type de balayage, qui allie esthétique et originalité.

Comment entretenir un balayage californien ?

Relativement stable et durable, ce balayage nécessite toutefois de l’entretien.

A la différence d’une coloration classique qui a tendance à se ternir au bout de quelques semaines seulement, le balayage californien nécessite seulement quelques soins qui permettent d’en conserver la fraicheur et la luminosité.

En effet, le balayage californien abime les cheveux, puisque la décoloration dessèche la fibre capillaire. Afin de préserver au mieux le blond, et éviter qu’il ne vire au jaune orangé, on peut utiliser des soins déjaunissant tels que le shampooing violet. Cependant, il convient de ne pas utiliser que des produits chimiques et de soigner vos cheveux avec des produits doux et au maximum naturels. Le reste du temps, on optera par exemple pour un shampooing éclaircissant, ainsi qu’un masque hydratant qui permettra de nourrir les pointes, qui sont les parties du cheveu les plus sollicitées par le balayage. Les huiles hydratantes peuvent également faire l’affaire, si elles sont adaptées.

Quel balayage californien prix ?

Le prix du balayage californien varie en fonction du type et de la longueur de vos cheveux.

Ainsi, on pourra en réaliser un sur cheveux mi-longs à partir de 60 euros, le tarif du balayage californien pouvant grimper jusqu’à 90 € en fonction des produits et du salon.

Pour les cheveux longs, on comptera un peu plus, entre 90 et 130 €.