Comment déclencher un accouchement ? Nos recommandations

Votre gynécologue vous a fait part de son envie de déclencher l’accouchement et cela vous inquiète ? Rassurez-vous, il est très fréquent de provoquer un accouchement. Découvrez toutes les raisons pour lesquelles un médecin peut décider d’accélérer l’accouchement ainsi que quelques astuces pour déclencher un accouchement naturellement.

Pour quelles raisons déclencher l’accouchement ?

Les raisons qui poussent à déclencher l’accouchement sont avant tout médicales. Si votre bébé tarde à pointer le bout de son nez, l’équipe médicale peut décider d’aider la nature en provoquant le travail de manière artificielle. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’au-delà du terme de la grossesse, le placenta n’est plus en mesure d’assurer toutes ses fonctions. Ainsi, après 41 semaines d’aménorrhée, le bébé court le risque de manquer d’oxygène, de souffrir de problèmes cardiaques… Le déclenchement de l’accouchement après terme permet de prévenir tout danger pour le bébé.
Cette intervention peut également s’avérer nécessaire en cas de rupture prématurée de la poche des eaux. Le liquide amniotique joue un rôle protecteur. Si la poche des eaux se rompt prématurément, le risque d’infection augmente, tant pour l’enfant que pour la mère.
Dans des cas plus rares, certaines femmes souhaitent accoucher plus tôt pour des motifs personnels. Convenances professionnelles, accouchement avec un médecin particulier ou encore contraintes du planning organisationnel de la maternité, les raisons sont nombreuses.
Mais comment se passe un accouchement provoqué ? Pour favoriser l’accouchement, les médecins vont avoir recours à un ensemble de procédés médicamenteux et/ou mécaniques. Leur choix dépend de plusieurs paramètres, parmi lesquels la maturité du col de l’utérus. Durant toute la procédure, la maman et son bébé sont sous monitoring constant.

Astuces pour accoucher plus vite

Il existe également des méthodes alternatives et sécuritaires pour déclencher un accouchement naturellement :

• Marcher : la marche est idéale pour faire descendre bébé vers le bassin. Pour accentuer la pression sur le col, vous pouvez également monter et descendre des escaliers.
• Faire le ménage : déconseillée en cas de risque d’accouchement prématuré, une activité intense et énergique permet de déclencher le travail de façon totalement naturelle.
• Faire de la gymnastique douce à l’aide d’un ballon : les roulements provoquent de légers rebondissements qui ont pour effet de pousser bébé vers le bas.
• Avoir des rapports sexuels : l’orgasme féminin libère de l’ocytocine, une hormone qui favorise les contractions.

Gardez en mémoire que votre bébé a besoin de rester bien au chaud pendant 9 mois. Ainsi, la grossesse doit être à son terme (au minimum 39 semaines d’aménorrhée) et le col de l’utérus doit être mûr. Même si la fin de grossesse vous paraît longue, restez patiente, pour le bien-être de votre futur enfant.