Comment se déroule un enterrement catholique ?

Les funérailles catholiques, bien qu’en baisse ces dernières années face aux obsèques civils, restent majoritaires en France. Même si le rituel de l’enterrement catholique peut varier légèrement selon qu’il s’agisse d’une messe ou d’une simple bénédiction, le déroulement d’un enterrement catholique reste toujours sensiblement similaire.

Les rites funéraires catholiques

  • La veillée :
    De moins en moins répandue en France, la veillée funéraire peut être organisée au domicile du défunt ou d’un proche.
  • Le rite de la lumière :
    Des bougies sont allumées au cierge pascal et réparties autour du cercueil. La lumière symbolise la résurrection du Christ à Pâques et le voyage du défunt vers la lumière divine.
  • Le signe de croix
    Ce geste rituel très ancien consiste à se toucher le front, la poitrine puis les deux épaules l’une après l’autre. Il symbolise la trinité du Père, du Fils et du Saint Esprit.
  • Le rite de l’eau bénite
    L’aspersion du cercueil, par l’officiant et l’assemblée, d’eau bénite, est un rappel du Baptême et un symbole d’un Dieu à l’origine de la vie.

 

  • Les bénédictions :
    Il peut y avoir trois bénédictions au cours d’un enterrement catholique : lors de la levée du corps, au moment de l’entrée du cercueil dans l’église et au moment de la mise en terre. Elles se composent d’une courte prière, d’un geste de bénédiction du célébrant et d’un signe de croix de l’assemblée.

Les étapes : enterrement catholique 

Globalement, la cérémonie catholique pour des funérailles se déroule ainsi :

  1. La procession d’entrée.
  2. Le discours d’accueil.
  3. Le rite de la lumière.
  4. La liturgie de la parole et l’homélie.
  5. L’absoute, qui comprend un chant implorant l’absolution des péchés du mort, le rite de l’eau et l’encensement.
  6. La bénédiction du corps, durant laquelle tous les proches présents s’avancent vers le cercueil pour l’asperger d’eau bénite.
  7. La procession de sortie du cercueil.

L’inhumation est souvent privilégiée. Bien que l’Eglise ait autorisé la crémation, elle la désapprouve. Les enterrements restent donc largement favorisés lors de funérailles catholiques. Même en cas de crémation, un ensevelissement de l’urne est prônée. L’urne cinéraire peut être enterrée dans un caveau, une tombe ou même un columbarium spécialement prévu à cet effet. La dispersion des cendres est mal vu par l’Eglise.

Comment s’habiller pour un enterrement catholique ?

S’habiller pour un enterrement demande de la décence et de la sobriété. Les couleurs les plus adaptées sont le noir ou le gris. Évitez les couleurs vives, les imprimés fantaisie et les accessoires clinquants. La tenue vestimentaire pour un enterrement catholique se veut discrète et respectueuse du mort et du lieu. Pensez que vous allez entrer dans une église, les vêtements que vous avez choisis doivent être suffisamment couvrants pour être acceptables dans la maison de Dieu.

Pour les hommes, vous pouvez porter un costume sombre et une cravate discrète. Les femmes pourront opter pour une robe noire ou une blouse et une jupe sombre. Pensez à privilégier des manches longues, des jupes pas trop courtes et des chaussures simples, sans trop de hauteur de talon. Le choix des habits du défunt doit se faire parmi sa garde-robe, selon les mêmes critères. Choisissez des vêtements habillés et classiques, correspondant à la gravité de la cérémonie.

Dans la religion catholique, les rites de l’enterrement, malgré leur solennité, ont tendance à célébrer le passage du mort vers la lumière, et à glorifier la vie plutôt que la mort.