Comment se déroule un enterrement musulman ?

La mort, chez les musulmans, est considérée comme un simple passage, les funérailles sont donc très simples. Les rites funéraires musulmans, comme l’inhumation en pleine terre, ne sont pas conciliables avec la loi française. Comment enterrer un musulman mort en France ? Tous nos conseils dans cet article.

 

Les rites funéraires musulmans

 

La toilette mortuaire

La toilette funéraire, dans l’Islam, est très ritualisé. Elle doit être réalisée par 4 personnes du même sexe que le défunt. La tradition veut que ce soient des proches qui lavent le corps, mais il est possible de faire appel à un professionnel, si celui-ci est un musulman pratiquant. Cette toilette a pour but de purifier le corps du mort avant son passage dans l’au-delà, elle est effectuée de façon très minutieuse.

Le cortège

Durant le trajet vers le cimetière, le corps est transporté sur une civière et accompagné par un cortège d’hommes de sa communauté. Traditionnellement, chaque homme musulman, croisant le cortège, devra le rejoindre et escorter le défunt jusqu’au lieu de l’inhumation. La présence des femmes n’est pas requise le jour de l’enterrement. D’après le prophète, leur hyperémotivité pourrait troubler la sobriété des obsèques. En France, il n’est pas possible de transporter en cortège un corps sans cercueil, la dépouille doit impérativement être mise en bière avant la procession.

 

L’inhumation

La mise en terre, dans la religion musulmane, doit se faire dans les 24h suivant le décès. Or, en France, les formalités administratives ne le permettent pas. En cas de rapatriement à l’étranger, l’inhumation ne peut pas avoir lieu non plus dans ces délais. Les rituels autour de l’enterrement se sont adaptés aux législations en vigueur dans le pays. Le corps doit tout de même être mis sous terre le plus rapidement possible. Ne pouvant être enseveli en pleine terre, le cercueil choisi sera le plus simple possible. Le corps sera tourné sur le coté au moment de la mise en bière, de façon à ce que le visage soit en direction de la Mecque. L’inhumation aura lieu dans un carré musulman, espace du cimetière réservé aux fidèles de l’Islam.

Comment s’habiller pour un enterrement musulman ?

Il n’y a pas de règles établies sur la façon de se vêtir lors de funérailles chez les musulmans. Le mot d’ordre est la simplicité. Évitez, évidemment, maquillage ou bijoux ostentatoires. La mort chez les musulmans doit être accueillie avec humilité. Les prières, elle-mêmes, sont récitées debout, sans génuflexion et avec retenue.

Le corps du défunt est, quant à lui, enveloppé dans un linceul blanc, composé d’au minimum 3 pièces de tissu non cousues pour les hommes et 5 pour les femmes. Le nombre d’étoffes constituant le drap mortuaire doit impérativement être impair.

Pour les croyants musulmans, la mort est un passage vers une nouvelle vie. Selon le Coran, l’âme ne quitte le corps qu’après 40 jours. La crémation et le don d’organes ne sont pas autorisés par l’Islam, car, selon les croyances musulmanes, ils abîmeraient l’âme du défunt avant le grand départ. Il ne pourrait plus, alors, bénéficier de la renaissance qui suit la mort.