Les rites funéraires catholiques et bouddhistes : entre tradition et religion

Les rites funéraires changent et évoluent en fonction de la religion et de la culture du pays.  Dans cet article nous verrons les rites funéraires catholiques et les rites funéraires bouddhistes.

Les rites funéraires : catholiques

Vous êtes catholique ? Pour les rites funéraires catholiques, la préparation du corps est essentielle. Le défunt doit se présenter sous son meilleur jour pour la cérémonie religieuse. Choisir une belle robe d’enterrement ou un beau costume est essentiel.

Si vous êtes de confession catholique, le rite funéraire catholique indique que vous pouvez choisir entre l’inhumation ou la crémation. Les deux sont acceptées même si l’inhumation est préférée. Il suffit de respecter une seule règle : elles doivent suivre la cérémonie religieuse et non la précéder. Attention à un détail : les cendres ne doivent pas être dispersées.

Le prêtre et la famille peuvent bénir le corps avant la mise en terre.  Vous avez le choix entre plusieurs types de cercueils et le caveau funéraire. C’est à vous de décider dans quel ordre vous souhaitez que les bénédictions se passent. Des chants catholiques sont également prévus. Si vous souhaitez passer une musique en particulier, il sera à vous de vérifier que l’église l’accepte.

Les rites funéraires : bouddhistes

Si vous êtes de tradition bouddhiste, sachez que le rite funéraire bouddhiste commence avant le décès du mort. La famille doit entourer l’agonisant et l’aider à traverser les trois étapes qui vont le conduire à sa prochaine réincarnation.

  • Le « Chikhai bardo » = le moment qui suit la mort du défunt.
  • Le « Chonyd bardo » = l’étape qui survient 7 jours après la mort du défunt.
  • Le « Sidpa bardo » = l’étape de la renaissance.

Dans la religion bouddhiste, l’individu renaît après la mort au travers de la réincarnation.  Dans cette période tout le monde doit rester calme, effacer sa tristesse afin que le passage vers l’autre monde puisse se faire en douceur.

Vous avez la possibilité de choisir entre la crémation et l’inhumation. Les deux sont acceptées. Il est cependant imposé à la famille d’assister à la crémation ce qui peut se révéler difficile dans un crématorium en raison des normes de sécurité. Pour pallier ce problème, il est désormais possible d’assister à cette opération depuis une salle vitrée ou via des caméras-vidéo.

Il existe des pompes funèbres religieuses qui seront capables d’être à votre écoute face à ce moment difficile et vous aider au mieux.