Tout savoir sur la colique du bébé.

Votre nouveau-né pleure plus que d’habitude ? Il souffre peut-être de coliques du nourrisson. Les coliques de bébé peuvent se présenter dès les premières semaines de vie. En cas de colique de bébé que faire ? Douloureuses pour l’enfant, elles sont souvent déroutantes pour les parents. Comment reconnaître et soulager la colique de bébé ? Le point dans cet article.

Comment reconnaître les coliques ?

La colique du nouveau-né se manifeste par des crises de pleurs ou de cris qui surviennent la plupart du temps en fin de journée. Plus intenses et plus fréquentes que d’habitude, elles débutent et cessent d’elles-mêmes, sans raison particulière. Certaines réactions physiques accompagnent ces pleurs excessives. Assailli par des spasmes plus ou moins violents, l’enfant va avoir tendance à serrer les poings et replier les jambes sur son ventre. Contracté, son ventre se durcit. Pendant une crise, le visage de l’enfant devient tout rouge. Il peut également avoir des gaz.

L’origine des coliques chez le nourrisson reste encore inexpliquée. Elles touchent des enfants en parfaite santé : bébé a un poids satisfaisant, des selles normales, n’a pas de fièvre et ne vomit pas.
Très fréquentes, les coliques concernent environ 20 % des enfants en bas âge, principalement entre la deuxième et la sixième semaine après la naissance. Sources de désagréments, ces douleurs abdominales peuvent perturber le sommeil du nourrisson. Elles disparaissent progressivement vers le 4ème mois.

Comment soulager la colique du bébé ?

Les coliques sont très éprouvantes, tant pour l’enfant que pour les parents qui peuvent se sentir impuissants confrontés à ces pleurs incessants. Biberon, caresses, bercements, vos techniques habituelles ne fonctionnent pas. Bébé semble inconsolable.

Voici quelques solutions simples pour calmer la colique du bébé :

  • La position anti-colique : installez bébé à plat ventre sur votre avant-bras, en laissant pendre ses bras et ses jambes. Marchez en le berçant doucement
  • La bouillotte pour bébé : placez une bouillotte tiède sur le ventre de votre enfant pour soulager les ballonnements et réduire les douleurs
  • Le massage anti-colique : réalisez un massage circulaire avec deux doigts sur le ventre de bébé
  • Allaiter plus longtemps : au fur et à mesure que de la tétée, le lait maternel devient plus gras et donc plus nourrissant. Plus vite rassasié, bébé boit de moins grandes quantités, ce qui réduit la production de gaz et les douleurs associées.
  • Une bonne position pour boire : placez votre enfant à la verticale lorsque vous lui donnez le sein ou le biberon pour ne pas laisser passer l’air dans son estomac.

Enfin, sachez que l’homéopathie peut soulager la colique chez le nourrisson. Les crises sont très intenses et/ou perdurent au-delà du 4ème mois ? Un bébé qui pleure intensément peut également souffrir de maladies comme le reflux gastro-œsophagien, une otite, une intolérance au lactose… Parlez-en à votre pédiatre, seul professionnel habilité à poser un diagnostic différentiel.