Tout savoir sur la coloration végétale

Aux antipodes des formules chimiques, la coloration végétale est un produit entièrement naturel, réalisé à base de plantes. Son action aussi est différente, puisqu’elle colore le cheveu de l’extérieur sans pénétrer dans la fibre capillaire ni, par conséquent, dans le cuir chevelu.

Respectueuse de la planète aussi bien que de votre bien-être, la teinture à base de plantes est le secret d’une chevelure toujours éclatante… de couleur et de santé.

Qu’est-ce que la coloration végétale ?

Il s’agit d’un soin colorant naturel, puisqu’il se compose à 100% de végétaux qui sont sélectionnés en fonction de leur coloris et de leurs propriétés, puis mélangés à de l’eau pour obtenir une pâte. Parmi ces plantes tinctoriales, le henné est la plus connue. Mais elle est loin d’être la seule : le safran et la camomille composent de jolis blonds, la cannelle du châtain doré, l’indigo du brun foncé…

Quelles différences avec une formule classique ?

  • La composition : pour les teintures bio, des pigments naturels issus de plantes ; pour les colorations classiques, des substances potentiellement chimiques telles que l’ammoniaque, le PPD(paraphénylènediamine) ou encore le résorcinol (un perturbateur endocrinien). Les coloration végétales sont donc sans effet sur la santé, et peuvent être utilisées sans risque par les femmes enceintes et allaitantes, ce qui n’est pas le cas des couleurs chimiques.
  • L’action : les pigments végétaux se fixent sur la partie externe des cheveux, formant une sorte de gaine qui sert également de bouclier protecteur contre les agressions. Les molécules chimiques, elles, pénètrent au cœur même de la fibre capillaire, déshydratant le cheveu. Aussi, contrairement aux teintures classiques, les formules naturelles n’abîment pas le cheveu, mais le soignent et le protègent !
  • Les effets : les pigments végétaux ont uniquement un pouvoir colorant (ils peuvent imiter la teinte naturelle de base du cheveu, ou la foncer). Les teintures classiques sont également en mesure de décolorer la chevelure, vous permettant par exemple de passer du brun au blond.
  • L’application : les teintures chimiques vous donnent la possibilité d’opter pour n’importe quelle couleur. En revanche, la formule naturelle va s’efforcer de refléter au plus près votre couleur de base. Plus elle s’en approchera, plus elle sera réussie. C’est pourquoi certains coiffeurs parlent de coloration sur-mesure, qui implique d’en passer par quelques tâtonnements.
  • La fixation : pour bien se fixer, les pigments naturels devront poser au moins 1h30. Une demi-heure suffit pour une couleur chimique. Sachez également que si vous optez pour une teinture naturelle, le résultat final n’apparaîtra qu’au bout de 24h environ.
  • La repousse : dans le cas d’une teinture classique, elle est souvent disgracieuse, avec des racines apparentes et contrastantes avec le reste de la chevelure. Au contraire des colorations végétales, qui se fondent harmonieusement avec vos couleurs d’origine.

Quelles différences avec le henné ?

Il n’y a aucune différence, puisque cette plante est naturellement colorante ! Utilisé depuis la nuit des temps, il est extrait des feuilles de la Lawsonia inermis, originaire d’Afrique du Nord et d’Inde.

Vendu sous forme de poudre, il n’a plus qu’à être mélangé à de l’eau pour pouvoir être appliqué sur la chevelure. Non seulement il agrémente vos cheveux de reflets allant du brun-roux à l’acajou, mais il leur offre aussi un véritable soin, qui nourrit la fibre en profondeur. De cette recette de base, dérivent de nombreuses variantes incluant d’autres plantes pigmentantes, créant une vaste gamme de nuances.

Quelle coloration végétale choisir ?

Pour bien faire votre choix, intéressez-vous à la composition de la teinture : 100% d’origine naturelle (certaines marques proposent des décolorations naturelles, mais assorties d’une pointe d’ammoniaque indispensable à la dépigmentation du cheveu), à base de quelles plantes… Allez au-delà des propriétés colorantes de ces dernières et examinez également leurs vertus nutritives. Notamment, certaines marques bio incluent des plantes médicinales dans leur recette, s’inspirant des principes de la médecine ayurvédique.

Par exemple, l’amla, un puissant régénérant capable de freiner la chute des cheveux, ou encore le bhringaraj, idéal pour lutter contre le blanchissement des cheveux. N’hésitez pas à profiter des conseils d’un coiffeur spécialisé !

Si vous souhaitez camoufler vos mèches blanches, sachez qu’une teinture à base de plantes sera aussi efficace qu’une formule classique et qu’elle offrira à vos mèches un baume nourrissant à long terme, adapté aux exigences des fibres dépigmentées.

Quels sont les tarifs ?

Dans le commerce, vous trouverez des produits pour faire vos teintures végétales vous-même à petit prix, à partir de 15 euros.

Mais vous obtiendrez de meilleurs résultats en vous rendant dans un salon de coiffure. Là, un coiffeur vous donnera son avis sur la composition et la nuance à adopter pour vos cheveux. Il vous fournira des conseils pour trouver la meilleure option pour camoufler vos cheveux blancs ou rendre son éclat à votre chevelure. En effet, une teinture à base de pigments végétaux est souvent une formule sur mesure, ce qui explique que ses tarifs en salon soient plus élevés de 15% en moyenne par rapport à une formule chimique : pour des coiffures courtes, le prix est d’environ 30 euros, et entre 40 et 50 euros pour des chevelures longues à mi-longues.

Bon à savoir : plus vos mèches sont foncées, plus la note risque de monter… En effet, si votre chevelure est très sombre, le coiffeur devra procéder à plusieurs applications pour obtenir la meilleure couleur possible (demandez-lui son avis avant, afin de pouvoir calculer votre budget au plus près). Vous paierez également une quinzaine d’euros supplémentaires pour l’application du masque d’argile prescrit avant celle du premier soin colorant. Face à ces nombreuses variantes, il peut être judicieux de demander un devis préalable auprès de salon de coiffure.

Combien de temps dure-t-elle et comment l’entretenir ?

Tout dépend des soins capillaires que vous utilisez !

  • Optez pour un shampoing bio ou, du moins, dépourvu de sulfates et de parabènes : à base d’amande douce, de plantes ayurvédiques…
  • Profitez de chaque lavage pour offrir à votre chevelure colorée un soin complémentaire, bio de préférence : un masque nourrissant à l’huile de camélia ou de karité, un baume après-shampoing aux bourgeons de tilleul pour donner encore plus de brillance à votre coloration…

Si vous entretenez correctement votre teinture végétale, ses effets se prolongeront pendant environ six mois. Si vous avez eu recours à du henné, dont la fixation est parfois irréversible, vous le garderez encore plus longtemps, et serez peut-être même obligée de changer de coiffure pour vous en débarrasser complètement !