Vendre son bien immobilier à Paris ou en province

Quelles sont les différences fondamentales entre une vente en Île-de-France et une vente en province ? Elles sont minimes. Le principe est identique.

Vendre avec ou sans agence

Vendre sans agence implique une parfaite connaissance du marché immobilier dans sa région, sa localité et même son quartier. On ne peut estimer un prix au m2 identique à Paris et à Saint-Etienne alors qu’il est judicieux de rapprocher les prix immobiliers de certains quartiers parisiens comme le 1er et le 3ème arrondissement. L’agent immobilier conseille éventuellement sur les aménagements à réaliser, fixe un prix net vendeur, élabore l’annonce de vente, choisit les emplacements publicitaires, gère les visites et contre-visites et accompagne jusqu’à la signature chez le notaire. Les frais d’agence sont toujours à la charge de l’acheteur. Leur montant varie selon le prix net vendeur du bien et les prix pratiqués dans l’agence même s’il s’agit généralement d’un forfait.

 

Ne négliger aucune étape

Partout en France, la vente d’un bien commence par une estimation correcte du net vendeur. Elle se poursuit par des démarches obligatoires : les diagnostics immobiliers (DPE, loi Carrez, amiante, plomb, électricité et gaz, termites si nécessaire), signature du compromis de vente et de l’acte authentique chez le notaire.

Elle peut être assortie de certains frais à évaluer dès la mise en vente : solde des charges de copropriété, TVA à acquitter sur les biens en construction et les biens de moins de cinq ans, frais de mainlevée d’hypothèque… La vente d’une maison secondaire (si elle est détenue depuis moins de 22 ans) est soumise à la taxation de la plus-value.

Vous avez besoin de conseils pour vendre votre bien immobilier ?

Contactez une agence immobilière à proximité.