Zoom sur le cercueil en carton et ses spécificités.

Pourtant autorisée en France depuis 1998, l’utilisation du cercueil carton est restée très confidentielle jusqu’à ces dernières années. Pointant son nez depuis peu parmi les modèles classiques en bois, les cercueils en carton, pour crémation ou inhumation, sont significativement plus demandés depuis la fin des années 2000.

Le cercueil en carton : le cas de la France

La législation en France est très stricte en matière de cercueils, qui ne peuvent être fabriqués qu’en bois ou en carton. D’ailleurs, le terme « carton » n’est pas totalement approprié, puisqu’il s’agit en réalité de cellulose et de fibres de papier recyclé. Ce matériau respecte l’étanchéité et les caractéristiques imposées par les lois sanitaires françaises.

Il y a bon nombre d’avantages au cercueil en carton :

Le prix : Le prix d’un cercueil en carton oscille entre 100 et 600 €, alors qu’un cercueil en bois coûte entre 800 et 3000 €.

La personnalisation : Vous pouvez évidemment personnaliser un cercueil en bois, en choisissant l’essence de bois, la teinte ou les différents ornements. Mais avec le cercueil en carton, vous pouvez vraiment laisser libre cours à votre imagination, avec photos personnelles, dessins et inscriptions sur le coffre du cercueil. Il peut être également plaqué en bois, pour un rendu proche d’un cercueil classique.

Le poids : Le cercueil en carton recyclé pèse moins de 10 kg contre environ 50 kg pour un coffrage en bois.

L’aspect écologique est l’argument numéro 1 pour adopter le cercueil en carton. Sa fabrication ne participe pas à la déforestation et la colle utilisée pour l’assemblage est élaborée à base d’amidon de maïs non polluant. Il est biodégradable très rapidement. Un cercueil en bois met environ 15 ans à se dégrader sous terre, celui en carton mettrait seulement une année.

 

Le cercueil en carton pour une incinération – crémation ?

Le terme exact est la crémation et non l’incinération, l’incinération est utilisée pour les déchets. Revenons à notre sujet :  le cercueil en carton est-il adapté à la crémation ? La réponse est désormais oui. Un arrêté, datant de septembre 2016, autorise l’utilisation de cercueils en matériau recyclé pour les crémations. Dorénavant, vous pouvez décider de faire un dernier geste pour la planète avec des funérailles écologiques. Choisir un cercueil en bois, pour une crémation, revient à brûler un arbre.

Néanmoins, certains professionnels de la crémation remettent en question les qualités écologiques du cercueil en carton, en cas de crémation. Les cercueils en bois contribueraient pour 60% à la combustion du corps dans le four crématoire. L’utilisation d’un cercueil en fibres de papier recyclé demande donc qu’on augmente, de façon conséquente, la consommation de gaz pour la crémation. Et le gaz est une énergie fossile non renouvelable. Cette augmentation d’énergie aurait, selon eux, un impact carbone non négligeable.

En France, le choix du matériau se limite au bois ou au carton. Mais au Royaume-uni, par exemple, où la réglementation en vigueur est plus souple, il est possible de faire sa sélection parmi de nombreux matériaux : osier, métal, etc. Le cercueil en osier a un potentiel écologique très intéressant, à l’instar du cercueil en carton.

Il est tout à fait compréhensible que les familles veuillent offrir un cercueil en chêne de qualité, comme témoignage de leur respect pour le défunt. Mais si vous vous sentez concerné par les questions environnementales, vous pouvez dès aujourd’hui opter, si vous le souhaitez, pour la crémation et un cercueil en papier recyclé, destiné de toute façon à brûler.